World Actuality

News Around The Globe

Français

Qui a dit qu’être mère était de tout repos ? Entre organisation du quotidien, attention permanente et multiplication des tâches ménagères, ce rôle pour le moins ardu ne rime pas forcément avec repos, ni avec relaxation et tout un chacun sera d’accord sur le fait que la vie de maman et de parents n’est pas toujours rose.

 Epuisement maternel : En dehors de la joie que confère le fait d’être maman, sous certains aspects, cette mission de presque tous les instants ne relève pas forcément d’un long fleuve tranquille. Dans une société où la culture de l’urgence se développe, certaines mamans vivent dans une fatigue physique et émotionnelle quasi permanente. Et lorsqu’on a affaire à des mamans qui allient une vie de mère de famille avec celle de working-woman, la nécessité de constamment jongler et assumer les deux de front, relève d’un vrai parcours du combattant. 

Dans un monde où le « travail » de mère de famille n’est pas forcément reconnu, celle-ci peut se voir pomper toute son énergie sans même pouvoir recharger ses batteries et ce, même après des nuits de sommeil complètes. Un véritable challenge quotidien lorsqu’on manque cruellement de temps !

Victimes de charge mentale ? Même si les hommes sont également concernés par la charge mentale et en souffrent également, on peut sans surprise constater que les femmes sont davantage sujettes à cet état cognitif lié à une gestion quasi perfectionniste du quotidien d’où l’importance d’impliquer le conjoint ou le mari en le rendant également responsable de son foyer au risque de subir une véritable situation de burn-out. 

Selon l’Insee, en France, rien qu’en 2010, les femmes prenaient en charge 64% des tâches domestiques et 71% des tâches parentales au sein des foyers et cette inégalité n’a que très peu diminué depuis les années 85.

Comment inverser la tendance ? Une femme n’a pas créé son foyer toute seule et elle doit absolument apprendre à déléguer à son mari ou conjoint et redéfinir les rôles de chacun afin de rééquilibrer l’organisation de la vie courante. Il est également essentiel de transmettre les bonnes valeurs aux enfants en les responsabilisant et en les impliquant le plus tôt possible afin qu’ils puissent reproduire les schémas appris et alléger la charge de leurs parents. Il est possible aussi de solliciter l’aide des grands-parents dans la mesure du possible. Ces derniers, s’ils sont disponibles et s’ils ne souffrent pas de problèmes de santé, peuvent être un support sur lequel les parents peuvent s’y adosser.

Les grands-parents peuvent aider dans l’éducation, dans la garde des enfants pendant les heures de travail ou pendant les vacances, afin que les parents puissent avoir un moment propre à eux pour se détendre et se relaxer. En dehors de tout ceci, bien évidemment, essayer autant que faire se peut, de consacrer du temps rien que pour soi ! C’est même une obligation pour pouvoir renouveler son énergie.