World Actuality

News Around The Globe

Français

Tel qu’affirmé par le Dr Michael Greger, environ 1 sur 350 examens de coloscopie finissent par faire de graves dommages. La mort par colonoscopie, bien que rare, peut également survenir. Le taux de mortalité est d’environ 1 sur 1 000.

 D’autres méthodes comme la rectosigmoïdoscopie ont tendance à avoir 10 fois moins de complications que la coloscopie, mais la plupart des médecins recommandent toujours cette dernière méthode, à près de 95% des cas. Malheureusement, la plupart des médecins omettent également d’informer leurs patients des risques de la coloscopie, qui comprennent la perforation du côlon, la dysbiose et autres déséquilibres intestinaux, causés par le processus de rinçage du tractus intestinal, les complications liées à l’anesthésie, ou encore les faux résultats positifs.

Les médecins sont maintenant en mesure d’offrir au public des options de dépistage tout aussi efficaces pour contrer le cancer du côlon le plus tôt possible et sauver des vies. En voici quelques-unes :

Sigmoïdoscopie : La sigmoïdoscopie est aussi appelée proctosigmoïdoscopie ou rectosigmoïdoscopie. C’est une intervention qui permet au médecin d’observer le revêtement du côlon sigmoïde, soit la dernière partie du côlon, et le rectum.

Tests d’ADN tumoral dans le sang et dans les selles : Ces deux tests détectent les mutations génétiques présentes dans le sang et dans les selles. Ces méthodes prometteuses sont encore en cours d’évaluation. Le test sur l’analyse de l’ADN dans les selles est adéquat car les selles peuvent excréter des cellules mutées qui proviennent des lésions cancéreuses.

Coloscanner : Le coloscanner, ou coloscopie virtuelle, est un examen diagnostique de scanner abdominal, permettant la reconstruction tridimensionnelle de l’intérieur du côlon.