World Actuality

News Around The Globe

Français

Pendant plus de 12 jours, les étudiants de University of Southern Denmark ont tenté d’étayer leurs propos en exposant de la semence de cresson (une espèce de plante dont les antioxydants préviendraient l’apparition de certains cancers et auraient, entre autres, des effets bénéfiques sur la santé oculaire) aux ondes Wifi.

 « L’idée de réaliser cette expérience nous est venue suite à des problèmes de concentration que nous avons rencontrés à maintes reprises en cours. Au début, nous pensions que la fatigue y était pour quelque chose. A force d’être constamment perturbés en cours, nous avons commencé à nous poser pas mal de questions, mais sans trouver de réponses probantes. Ce n’est qu’en remarquant que plusieurs d’entre nous souffraient d’insomnie en dormant avec leurs téléphones sous l’oreiller que nous avons compris que les ondes Wifi y étaient peut-être pour quelque chose… ».

Les étudiants décident donc, en plus d’exposer de la semence de cresson aux ondes Wifi, de conserver une partie à l’écart de toute radiation. Les élèves ont par ailleurs veillé à arroser les plantes avec la même quantité d’eau en plus de les exposer au soleil pendant le même laps de temps. Au bout de 12 jours d’expérience, le résultat édifiant qui a surpris les élèves qui ne s’attendaient pas à ce que l’expérience fonctionne aussi bien : « c’était vraiment effrayant d’observer à quel point la différence entre les deux semences était flagrante ».

Ces recherches ont d’ailleurs impressionné un bon nombre de scientifiques au Danemark, mais également en Suède ou encore en Angleterre. Ceux-ci leur ont d’ailleurs demandé s’ils pouvaient se référer à leur fameuse expérience pour tenter de prouver les méfaits des ondes électroniques sur notre santé. Les étudiants en question (des étudiantes en l’occurrence), ont d’ailleurs remporté le concours « Jeunes chercheurs » pour leur découverte !

Source: santeplusmag